Ne me Touche Pas

Trilogie du confinement – Mai 2020

Ne me touche pas, il faut s’abstenir
Oh oui s’abstenir… Retenir nos doigts
Et dorénavant, tu ne toucheras plus
Mon torse velu…
Ils sont importants, les gestes barrières
Cesse donc les caresses sur mes joues et mes fesses
Macron sera fier

Ne me touche pas, ne me touche pas
Ne me touche pas, ne me touche pas

Même avec des gants, bas les pates Ingrid !
Ce confinement m’a rendu frigide…
Le pshit pshit Saint-Marc, y’a qu’ça qui m’enivre
Mais c’est aussi rare qu’un ministre crédible !
Et si tu m’emballes ça nous coutera plus cher
Qu’un procès-verbal, signé Castaner…

Ne me touche pas, ne me touche pas
Ne me touche pas, ne me touche pas

Ne me touche pas, c’est très contagieux
J’ai rasé mes ch’veux car je suis fragile
Tout comme l’hôpital, la France libérale
M’a rendu fébrile. C’est dans les manifs
Que j’aurais dû sortir les yeux de mon nombril
Penser collectif avant d’applaudir

Ne me touche pas, ne me touche pas
Ne me touche pas, ne me touche pas

Moi je vais crever sans respirateur
C’est normal mon cœur est privatisé !
La justice se perd, comme un pangolin
Dans le frigidaire d’un végétarien
Je suis à bout d’nerfs, à la moindre angine,
Je vendrais ma mère pour d’la chloroquine…

Ne me touche pas, ne me touche pas
Ne me touche pas, ne me touche pas

Ne t’inquiète pas, d’ici le 11 mai,
On pourra lécher, les bottes et les doigts
De l’économie qui dit «ça suffit
Travaille pour moi! Consomme et produis !
Sans système je n’suis que l’ombre de votre nombre,
L’ombre de votre main, l’ombre d’un pantin »

Ne me touche pas, ne me touche pas
Ne me touche pas, ne me touche pas…

LE CLIP OFFICIEL

ÉCOUTER SUR