Million Dollar Bobard

Animal Social – 2020

Vous pensez qu’on est quelques-uns
A voir clair dans vos jeux ?
Deux ou trois vauriens
Qui voient clair dans vos yeux ?
C’est rassurant dit comme ça…
Vous croyez qu’on est dispersés
Qu’notre impuissance est définitive
Que rien ne stoppera vos dérives
Mais prenez bien garde à ce qui va se passer
Quand on se réveillera

Ça passe pas par les armes
Nos bombes sont des états d’âme
Et nos fusils des alarmes
Les cocktails
On les aime sans molotov
On les boit à la santé
Du jour qui s’rapproche
Quand vos relations
N’vaudront plus un rond
Que les cryptos auront pris
L’contrôle des transactions
Quand l’boycott aura raison
Des moissons sans transitions
Et que l’agro alimentation
Aura fêté son dernier réveillon

Quand le bling bling
Des lobbyings
Sera mis KO sur le ring
Dans un bruyant Downsing
Et en parlant de vices
Vos paradis fiscaux vous feront bien défaut
Le jour ou la transparence
Fera office de bon sens

Toutes les bonnes choses
Ont une fin
Et c’est bien
Tout se paye un jour
A la fin du
Compte à rebours

Grands patrons, juges relax
Euromaniaques et Chef d’étaxes
Qui oppressent, ouais !
C’est à toi que j’m’adresse
J’vais user du singulier
Ce s’ra moins compliqué
Nique ta mère
Et ta mère c’est la finance
Comme disait Brel tu te frottes la panse
Sur la panse des drames
Et tu fais jouir le CAC 40
Par tes courbes hyper croissantes
Qu’il pleuve ou bien qu’il banque
On t’a bien vu baiser la Grèce en 2008
Dans une orgie qui rendrait
Frigide Aphrodite
Si seulement tu considérais ton peuple
A moitié autant que ta b
Aussi sûr qu’il n’y a pas d’H dans mon blaze
Y’aura des tâches et des ravages
Sur ton héritage
Million dollar bobard
J’te ressors les adages du placard
Et celui-là
Est-ce qu’il te revient en mémoire ?

Toutes les bonnes choses
Ont une fin
Et c’est bien
Tout se paye un jour
A la fin du
Compte à rebours

A force de mentir on n’en oublie ce qui est vrai
A force de mentir on oublie qui on est
A force de mentir on n’en oublie ce qui est vrai
A force de mentir on oublie qui on est
A force de mentir on n’en oublie ce qui est vrai
A force de mentir on oublie qui on est
A force de mentir on n’en oublie ce qui est vrai
A force de mentir
On disparaît !

Toutes les bonnes choses
Ont une fin
Et c’est bien
Tout se paye un jour
A la fin du
Compte à rebours

LE CLIP OFFICIEL

ÉCOUTER SUR