Après la pluie

Animal Social – 2020

Je t’ai trouvé une fois de plus le regard perdu
La gorge nouée et les pieds dans la nasse
Après tout ce temps, n’as-tu pas compris que la rue
Te caresse autant qu’elle te tabasse ?
Avec tous ses amis, ses lumières, ses carrefours qui font la bringue
Viennent aussi les ennuis, les calvaires les peurs, les seringues

Tu m’as regardé encore une fois sans dire quoi que ce soit
Sans sourire ni prendre ma main…
Je sais bien que tu as tout perdu mon pauvre papa
Tes amis ton emploi, ta femme et ton chien
Tu as tourné le dos au passé, au répit, aux erreurs
Et tu es reparti sur ton asphalte sans couleur

Et pour la millième fois , je t’ai dit
Pourquoi restes-tu
Dehors ?
C’est vrai qu’à la maison
Y’a des regrets
Y’a des regrets qui
Trainent encore
Mais tu pourrais au moins
A défaut des remords
Réchauffer ton corps
Et mettre un peu de baume
Sur ton cœur qui saigne encore
Encore !

En repassant 6 mois plus tard sur ce boulevard
J’étais confiant et plein d’espoir…
Cette fois je prendrai le temps d’ouvrir tes yeux,
Les faire pleuvoir
Mais sur la dalle en pierre, c’était quelqu’un d’autre
Qui me tendait la main
Un autre père aux yeux désert… il veut mon aide
Mais ce n’est pas le mien

Je t’ai cherché toute la nuit
Dans tout Paris jusqu’à l’aurore
Reste la pluie, de ton chagrin
Dans ma mémoire…
Qui se demande encore !

Je n’ai pu te le dire qu’un millier de fois
Pourquoi restes-tu
Dehors ?
C’est vrai qu’à la maison
Y’a des regrets
Y’a des regrets qui
Trainent encore
Mais tu pourrais au moins
A défaut des remords
Réchauffer ton corps
Et mettre un peu de baume
Sur ton cœur qui saigne encore
Encore !

LE CLIP OFFICIEL

ÉCOUTER SUR