Discographie

La trilogie du confinement (mars 2020)

Gare au Covid

PAROLES

Je me suis réveillé mal pris

Après une grosse gueule de bois

Lorsqu’à la télé ils ont dit

L’épidémie est en phase 3

Restez dans votre domicile

On ferme tout même les écoles

Au chômage les pédophiles

Pour Polanski c’est pas d’bol

Gare au Covid

Mon patron cette vieille canaille

M’a donné sa bénédiction

Pour faire du télétravail

Ca fait 5 ans qu’il me dit non

Ca lui ferait trop mal au cul

Que je me mette en arrêt

Moi le p’tit trou de la sécu

J’lui collerais bien à la raie

Gare au Covid

J’ai cavalé au Super U

Pour aller faire des provisions

De dentifrice et de PQ

Mais certainement pas de savon

Et face à l’ultime paquet

D’un irritant Sopalin

J’ai compris que je torcherais

Mon cul avec mes propres mains

Gare au Covid

Je courais les Champs-Elysées

Quand j’ai croisé une manif,

Un peu dispersée il est vrai

Pour un CRS c’est jouissif

Peu hygiéniques, les gilets jaunes,

Traînaient par terre, cherchaient leurs dents

Au moins les flics quand ils vous cognent

C’est avec un masque et des gants 

Gare au Covid

Voyant mon voisin les mains pleines

De farfalle, de macaroni

J’ai ressenti un peu de peine

Pour les confinés d’Italie

L’Europe aime fermer ses frontières

Et à Bruxelles, fait surprenant

Les députés toussent en l’air

Tant le prétexte est alléchant

Gare au Covid

J’ai fait l’erreur de m’informer

Sur facebook et sur instagram

Même sur Doctissimo j’aurais

Trouvé des infos bien plus fiables

Figurez-vous que le virus

Donnerait aussi la diarrhée

C’est assommant car mon anus

Ne s’est jamais senti grippé

Gare au Covid

Au moins les femmes ont de la chance

Pour une fois elles sont traitées

Sinon avec bienveillance

Tout du moins avec équité

Car contrairement aux males

Le corona est exemplaire

Sur l’égalité salariale

Il paye à tous la même galère

Gare au Covid

En entrant dans une pharmacie

J’ai constaté que le rayon

Des préservatifs était aussi

Vide que le discours de Macron

Je vais donc m’abstenir je crois

De sexe et de municipales

Entre la peste et le corona ?

On marche vers le front national 

Gare au Covid

Ne me touche pas

Ne me touche pas Il faut s’abstenir

Oh oui s’abstenir… Retenir nos doigts

Et dorénavant, tu ne toucheras plus

Mon torse velu…

Ils sont importants, Les gestes barrières

Cesse donc les caresses sur mes joues et mes fesses

Macron sera fier

 

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

 

Même avec des gants, bas les pates Ingrid !

Ce confinement m’a rendu frigide…

Le pshit pshit Saint-Marc, y’a qu’ça qui m’enivre

Mais c’est aussi rare qu’un ministre crédible !

Et si tu m’emballes ça nous coutera plus cher

Qu’un procès-verbal, signé Castaner…

 

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

 

Ne me touche pas, c’est très contagieux

J’ai rasé mes ch’veux car je suis fragile

Tout comme l’hôpital, la France libérale

M’a rendu fébrile. C’est dans les manifs

Que j’aurais dû sortir les yeux de mon nombril

Penser collectif avant d’applaudir

 

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

 

Moi je vais crever sans respirateur

C’est normal mon cœur est privatisé !

La justice se perd, comme un pangolin

Dans le frigidaire d’un végétarien

Je suis à bout d’nerfs, à la moindre angine,

Je vendrais ma mère pour d’la chloroquine…

 

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

 

Ne t’inquiète pas, d’ici le 11 mai,

On pourra lécher, les bottes et les doigts

De l’économie qui dit « ça suffit

Travaille pour moi! Consomme et produis !

Sans système je n’suis que l’ombre de votre nombre,

L’ombre de votre main, l’ombre d’un pantin »

 

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Capital Maboul

Paroles


Spotify


Apple


Spotify


Apple

Animal social

Mes Contours

PAROLES

Je me suis réveillé mal pris

Après une grosse gueule de bois

Lorsqu’à la télé ils ont dit

L’épidémie est en phase 3

Restez dans votre domicile

On ferme tout même les écoles

Au chômage les pédophiles

Pour Polanski c’est pas d’bol

Gare au Covid

Mon patron cette vieille canaille

M’a donné sa bénédiction

Pour faire du télétravail

Ca fait 5 ans qu’il me dit non

Ca lui ferait trop mal au cul

Que je me mette en arrêt

Moi le p’tit trou de la sécu

J’lui collerais bien à la raie

Gare au Covid

J’ai cavalé au Super U

Pour aller faire des provisions

De dentifrice et de PQ

Mais certainement pas de savon

Et face à l’ultime paquet

D’un irritant Sopalin

J’ai compris que je torcherais

Mon cul avec mes propres mains

Gare au Covid

Je courais les Champs-Elysées

Quand j’ai croisé une manif,

Un peu dispersée il est vrai

Pour un CRS c’est jouissif

Peu hygiéniques, les gilets jaunes,

Traînaient par terre, cherchaient leurs dents

Au moins les flics quand ils vous cognent

C’est avec un masque et des gants 

Gare au Covid

Voyant mon voisin les mains pleines

De farfalle, de macaroni

J’ai ressenti un peu de peine

Pour les confinés d’Italie

L’Europe aime fermer ses frontières

Et à Bruxelles, fait surprenant

Les députés toussent en l’air

Tant le prétexte est alléchant

Gare au Covid

J’ai fait l’erreur de m’informer

Sur facebook et sur instagram

Même sur Doctissimo j’aurais

Trouvé des infos bien plus fiables

Figurez-vous que le virus

Donnerait aussi la diarrhée

C’est assommant car mon anus

Ne s’est jamais senti grippé

Gare au Covid

Au moins les femmes ont de la chance

Pour une fois elles sont traitées

Sinon avec bienveillance

Tout du moins avec équité

Car contrairement aux males

Le corona est exemplaire

Sur l’égalité salariale

Il paye à tous la même galère

Gare au Covid

En entrant dans une pharmacie

J’ai constaté que le rayon

Des préservatifs était aussi

Vide que le discours de Macron

Je vais donc m’abstenir je crois

De sexe et de municipales

Entre la peste et le corona ?

On marche vers le front national 

Gare au Covid

Cavalier seul

Ne me touche pas Il faut s’abstenir

Oh oui s’abstenir… Retenir nos doigts

Et dorénavant, tu ne toucheras plus

Mon torse velu…

Ils sont importants, Les gestes barrières

Cesse donc les caresses sur mes joues et mes fesses

Macron sera fier

 

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

 

Même avec des gants, bas les pates Ingrid !

Ce confinement m’a rendu frigide…

Le pshit pshit Saint-Marc, y’a qu’ça qui m’enivre

Mais c’est aussi rare qu’un ministre crédible !

Et si tu m’emballes ça nous coutera plus cher

Qu’un procès-verbal, signé Castaner…

 

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

 

Ne me touche pas, c’est très contagieux

J’ai rasé mes ch’veux car je suis fragile

Tout comme l’hôpital, la France libérale

M’a rendu fébrile. C’est dans les manifs

Que j’aurais dû sortir les yeux de mon nombril

Penser collectif avant d’applaudir

 

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

 

Moi je vais crever sans respirateur

C’est normal mon cœur est privatisé !

La justice se perd, comme un pangolin

Dans le frigidaire d’un végétarien

Je suis à bout d’nerfs, à la moindre angine,

Je vendrais ma mère pour d’la chloroquine…

 

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

 

Ne t’inquiète pas, d’ici le 11 mai,

On pourra lécher, les bottes et les doigts

De l’économie qui dit « ça suffit

Travaille pour moi! Consomme et produis !

Sans système je n’suis que l’ombre de votre nombre,

L’ombre de votre main, l’ombre d’un pantin »

 

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ne me touche pas

Ou est Steve

Paroles